Archive for the ‘Reviews’ Category

Sightings: White Rainbow “A Secret Loft Party 10/9/2010″

Tuesday, December 7th, 2010

Portland, Oregon’s White Rainbow recently treated my home town of Brooklyn, NY to a slew of inspired live performances. This resulted in Escapades, a tape of long form live sets from various Kings County locales. The offerings differ in length and style, but each one is a true electronic adventure. The track posted below is from a loft party in early October. Its celebratory tone starts on a high note with some spoken word MCing. It unfolds into something that sounds like a secret jam between fax machines and printers who have been exposed to a healthy dose of Can. The result is ideal party music for humans. Despite being the shortest of the three featured on the album, this track creates a wondrous aesthetic space.

Audio clip: Adobe Flash Player (version 9 or above) is required to play this audio clip. Download the latest version here. You also need to have JavaScript enabled in your browser.

Words: Samantha Cornwell

Escapades is available for download on White Rainbow’s Band Camp Page

Noveller, Paint On The Shadows (LP) / Red Rainbows (CD), No Fun Productions

Monday, September 7th, 2009

affiche_imageEn 2005, Sarah Lipstate tombe sur un appel à participation ; Ubuibi Records cherche des femmes prêtes à en découdre avec le noise pour un projet de compilation intitulé Women Take Back The Noise. Noveller, son projet solo, est né. Lipstate n’en est cependant pas à son coup d’essai ; à l’époque, elle arpente avec Carlos Villarreal les routes du Texas sous le nom de One Umbrella, Telecaster en bandoulière et pédales d’effets dans les poches. Depuis, installée à Brooklyn, elle a étendu son répertoire au punk minimaliste de Rhys Chatham (elle est un membre régulier de ses ensembles) et au noise rock couplet-refrain de Parts & Labor (elle vient de mettre fin à une collaboration de plus d’un an avec le groupe). Marchant dans les pas de Lydia Lunch, de Pat Place (gloires féminines du courant no wave) et de Kim Gordon, Lipstate leur emprunte chien et certitudes : non, la guitare électrique n’est pas réservée aux hommes ; oui, le noise, c’est aussi pour les filles.
(more…)

Jonathan Kane, Jet Ear Party, Radium, 2009

Monday, June 15th, 2009

Exploitant la veine ouverte par February (2005), premier LP solo de Jonathan Kane (lire notre entretien), et I looked at the sun (2006), très réussi EP subséquent, Jet ear party recèle de longues plages de « blues progressif ». Kane y roule et déroule inlassablement des boucles entêtantes, expurgeant le genre de toutes ses accidents pour n’en garder que l’essentiel : le riff ciselé, exemplaire, répété ad infinitum. Une quête initiée lors de ses années passées à jouer avec les plus grands du courant minimaliste new-yorkais, mais surtout, la quête ultime du genre duquel il est issu et aux sources duquel il puise son inspiration, le blues : « Ecoute Mississippi Fred McDowell, Son House, John Lee Hooker, nous conseille-t-il. Ces artistes ne jouaient souvent que des pièces consistant en un accord bourdonnant et un riff hypnotique, répétitif ! ».

(more…)

Hi Red Center, Assemble, Joyful Noise, 2009

Thursday, April 23rd, 2009

Depuis 2003 et Architectural Failures (2003), leur premier opus, Hi Red Center nous emmène de l’autre côté du miroir. Avec Assemble, tout juste sorti chez Joyful Noise, les quatre compères new-yorkais nous propulsent dans un monde brillant et coloré où tout n’est que faussement accueillant ; si chez Lewis Carroll les fleurs s’invectivent, chez Hi Red Center, les beaux gosses sont édentés (“Toothless Beau”), et les géants pas si grands que cela (“Littlest Giant”). Dès l’ouverture de l’album – un jeu de déphasage brinquebalant -, le ton est donné : tout peut basculer à tout instant. De chanson en chanson, la logique est joyeusement bousculée, le sens commun mis sens dessus dessous ; à peine un riff est-il esquissé, à peine un backbeat est-il installé, que les quatre garçons font tout exploser dans un joyeux feu d’artifice.

(more…)